Blog

Simone Pérèle place la matière au cœur de la création - Interview de Stéphanie Pérèle

05 juil., 2017

Il y a six ans, la marque reconnue pour son savoir-faire corsetier se lançait dans le bain, avec une offre conçue pour combiner mode et technicité. D’où le soin apporté dès ses débuts au choix des matières, qui doivent être au service à la fois de l‘élégance, de la tenue et du confort comme en témoigne les articles avec la fibre LYCRA®. Stéphanie Pérèle, directrice du pôle produits et petite-fille de la fondatrice, nous éclaire sur le processus de création de la marque en balnéaire, et la place prépondérante qu’y occupe le tissu…

Stéphanie Pérèle, Directrice du pôle Marques et Produits

Simone Pérèle est réputée pour sa corseterie. Pourquoi avoir décidé de travailler du balnéaire ? Qu’en attendiez-vous ?

Notre idée au travers de la création d’une collection balnéaire était de positionner davantage encore Simone Pérèle en marque mode. Nous sommes en effet connus pour notre corseterie, mais on est dans le domaine de l’intime, qui par essence ne se voit pas à l’extérieur. Au travers du balnéaire, exposé à la vue de tous, nous souhaitons renforcer la notoriété de notre marque et démontrer une fois de plus sa créativité et son expertise.

La création est donc un axe majeur pour vos collections bain ?

Absolument ! Nous cherchons au travers de nos collections bain à faire montrer les valeurs de la marque et prouver sa capacité à créer de la mode et générer de l’émotion. Ce qui revient en effet à mettre la créativité au cœur du processus de création des collections.

Quelles sont les étapes de création d’une nouvelle collection ?

Tout part d’un plan de collection, qui définit le nombre de lignes souhaitées et les formes qui correspondent aux besoins du marché. A partir de ce brief, les équipes créatives se mettent à l’affût des dernières tendances mode, au travers des défilés haute couture, des expositions en cours, des tendances ressenties sur d’autres marchés, des mises en avant de magazines mode etc. Elles se mettent ensuite en quête des tissus et accessoires qui correspondent à leurs idées créatives, et réalisent des prototypes. Certains seront conservés, avec ou sans modifications, d’autres seront rejetés par les équipes marketing et commerciales s’ils craignent que les modèles ne correspondent pas parfaitement aux attentes des consommatrices.

Quel rôle le tissu joue-t-il dans ce processus de création ?

Un rôle primordial ! Le tissu est la base sur laquelle nous travaillons nos maillots. Son toucher, son poids juste, ni trop fin pour préserver du risque de transparence, ni trop lourd pour éviter l’inconfort, son bien-aller et sa tenue sont autant de critères fondamentaux qui donnent au maillot son élégance et ce look parfait au porté.

Comment choisissez-vos vos tissus ?

C’est un travail qui se fait en étroite collaboration avec nos fournisseurs textiles habituels, qui ont été sélectionnés pour la qualité de leurs tissus balnéaires. Avec eux, nous définissons une matière spécifique qui correspond à ces exigences dont je viens de vous parler. Ils nous aident ensuite à créer le coloris exact et unique que nous recherchons, ce qui suppose une réelle expertise en teinturerie, qu’il s’agisse d’unis ou d’imprimés.

Quel est le tissu balnéaire idéal pour Simone Pérèle ?

C’est un tissu qui présente une matière idéale au toucher comme au porter, tout en restant confortable. Il est par ailleurs nécessairement irréprochable en qualité et se doit d’être résistant dans le temps à tout type d’agression extérieure (soleil, sel, chlore, crèmes solaires etc.) sans risquer la moindre déformation comme ceux dans nos collections dotés de la fibre LYCRA® XTRA LIFE . Au-delà de toutes ces qualités, nous pensons qu’un tissu balnéaire peut être une signature spécifique et reconnaissable.

Vous est-il arrivé de créer une ligne à partir d’un tissu ?

Oui, absolument. Cela a été le cas encore dernièrement pour notre ligne Maya, créée pour la collection été 2018. Tout est parti d’un motif en simili cuir et LYCRA® XTRA LIFE® particulièrement visuel. Il nous a inspiré une ligne graphique qui joue avec des effets de transparence tantôt au niveau des bretelles, au dos du soutien-gorge ou au creux des reins pour une sensualité chic.

Quels sont les maillots issus de vos précédentes collections qui ont connu le plus de succès, et à quoi attribuez-vous leur réussite ?

Notre ligne Ankara, en polyamide et LYCRA®, est devenue un incontournable que nous réinterprétons chaque saison et dont le succès ne se dément pas. Elle doit sa réussite à un parfait équilibre entre sa matière, ses formes et découpes classiques, qui font de ses maillots des articles séduisants et confortables, avec le détail de ses anneaux disposés de manière asymétrique sur les bretelles et bas de corps pour apporter une touche mode inédite.

La ligne Gold, toujours en polyamide et fibre LYCRA®, est également plébiscitée par les consommatrices. Elle joue sur les volumes avec des jeux de drapés qui donnent beaucoup d’allure aux maillots et sont en outre très faciles à porter. C’est une sorte de petite robe noire du balnéaire, un indispensable élégant, seyant et facile à vivre.

Changeons rapidement de registre et revenons-en à la corseterie. Le tissu y occupe- t-il de même une place de choix au cœur de la création ?

Oui, absolument. Les besoins sont très différents bien sûr, puisqu’en lingerie on va rechercher des matières nerveuses et techniques mais toujours plus fines. Cependant là aussi le tissu est primordial pour l’allure, au-delà du maintien et du confort.

Pouvez-vous nous dévoiler quelques éléments s’agissant de la prochaine collection bain de l’été 2018, voire même des lignes corseterie de l’hiver 2018/19 ?

Le thème central de la saison 2018 en bain est celui de l’Amérique latine, que nous avons traduit notamment par des coloris exclusifs vifs et pétillants, comme un violet chatoyant, un orange éclatant, un bleu céleste etc. S’y ajoutent des jeux d’imprimés végétaux, avec de grandes feuilles luxuriantes, et également des imprimés animaliers. Pour la corseterie de l’hiver 2018, je peux simplement vous dire que nous mettrons, encore plus qu’habituellement, l’accent sur la matière. Simone Pérèle fêtera en effet ses 70 ans, et nous tenons à réaffirmer les codes corsetiers chers à la marque, au travers de tissus d’exception (comme de fines dentelles Leavers) et de détails stylistiques féminins comme des laçages et des surpiqûres…